Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'écume des jours.

Tableau de Paul Cézanne.

Tableau de Paul Cézanne.

Poème inspiré du style Boris Vian

 File le temps des jours ravis
 Des pommes rougies aux soirs d’hiver
 Au coin du feu, leur peau durcit
 Sous le regard des flammes de lumière.
 
 La télé crépite au coin du salon
Dictant ses paroles oscillantes de sens
Au regard de la fenêtre captant le son
Défilent les images libres qui dansent.
 
La table baille de tout son long
Sur ses dentelles nappées de cire colorée
Surgissent les mets rangés en rond
Au centre la soupe déverse ses fumées.
 
 Les lampes scintillent en jets d’or
 Accrochées au pied des forges d’étain
 Les murs acclament leurs cercles d’or
 Réunis au cœur des cieux éteints.
 
Christine Duhamel.
 

Voir les commentaires

Songes

Songes

Songes....

 

Sous un ciel  étoilé, je rêvais tant et tant...

D'une belle histoire aux pensées les plus belles

D'une musique aux instruments les plus charmants

D'une poésie aux lèvres les plus sensuelles.....

 

L'eau de la fontaine qui refletait mes pensées

Me poussa aux voeux les plus doux, les plus fous

Sur une musique aux rythmiques les plus osées

Sur des chants invoquant un voyage si doux! 

 

Fée des eaux, des étoiles, des rêves tendres!

Apporte-moi la clé des songes , des folies!

Inspire-moi sans détour de tes mots tendres!

Donne-moi l'accord musical des nuits de poésie! 

 

Christine Duhamel.

 

Voir les commentaires

L'Eglise de Bouvines.

L'Eglise de Bouvines.

Philippe Auguste fut ta gloire,

Sans lui, qui serais-tu à présent?

Pour ta bataille sur tes champs,

Tu es devenu un nom en histoire.

 

1214 fut gravé à tout jamais,

Dans ton coeur, dans ton âme,

Sur ce lieu où on te clame

Au pied de ton église sacré!

 

Ses vingt-et-un vitraux travaillés

Illustrent ces combats honorables

Sous des reflets mystiques notables,

En revers d’une histoire soulignée.

 

Sous les tonnes de combattants lourds,

Bouvines voulut se seoir une trêve,

Mais voir tant de corps qui s'élèvent,

Au nom de l'ennemi, cela mérite un détour.

 

Christine Duhamel.

 

Voir les commentaires

Asclépios, Dieu de la médecine.

Asclépios, Dieu de la médecine.

        En ces temps bien lointains, lorsque nos grecs tombaient malades, ils avaient recours aux grâces d’Asclépios. Les bien-chanceux qui côtoyaient Epidaure, pouvaient l’invoquer.

        En son temple, se promenaient des serpents non-venimeux en toute liberté. Il fallait ne pas avoir peur de ces animaux même s’ils impressionnent la plupart d’entre nous, mais c’était la coutume et c’est pourquoi Asclépios est toujours montré avec son grand bâton entouré d’un serpent.

        C’était, si on peut le dire ainsi, le Lourdes de l’époque avec tout son cortège de règles strictes, avec des silences et des mots à mesurer en plus!

        Par son appel tant voulu, Asclépios apparaissait en songe aux prêtres et leur révélait le remède qui rendait la santé ou pourquoi pas, la guérison complète.

 

Voir les commentaires

Message de l'arc-en-ciel.

Message de l'arc-en-ciel.

Sur les silences de l’arc-en-ciel qui vibre

Toi et moi regardons ce monde libre

Où oiseaux et fleurs côtoient la sérénité

Au fil des rayons du soleil qui s’égaye ! 

                                                                  

Les sept couleurs de l’arc aux mille lumières

Emerveillent nos yeux emplis d’espoir vert

Où la nature a son mot à dire, à redire,

Dans un monde où le progrès est à décrire !

                                                                        

Ephémère arc-en-ciel , que dire de notre planète

Si menacée par certaines actions malhonnêtes

Envers son droit de résister aux attaques sans pitié

De pollueurs gouvernés par l’argent sans arrêt !

                                                                        

Vivre un monde meilleur, il faut le vouloir !

Lutter pour une Terre durable, c’est notre miroir !

Aimer ce que la nature nous met en partage !

Dire non aux conséquences désastreuses des carnages !

 

Christine Duhamel.

 

Voir les commentaires

Merveilleuse Orion!

Merveilleuse Orion!

Orion, reine des constellations
Tu me donnes l'envie d'inventer
La Frénésie des jours d'évasion
Dans la splendeur de ta volupté!

Belle, tu me séduis dans cette nuit
Tes étoiles scintillent sous cette voie
Où tant de poètes ont su te donner la vie
Sans un soucis de te voler ton émoi!

Ta nébuleuse s'observe sous une lunette
Où je te décris avec ivresse, sans faiblesse,
Constellation hivernale, tu n'es pas vedette,
Mais Reine face à la Grande Ourse Déesse!
 
Duhamel Christine.

 

Voir les commentaires

Noirs et blancs.

Noirs et blancs.

Amérique, toi qui nous dictes ta loi

Pourquoi tant de différences en toi ?

La loi du blanc accuse le faible noir

Qui ne peut se défaire de tout son noir !

 

Pourquoi des quartiers selon cette différence

Où Black and White se réuniraient sans offense ?

Où la couleur de peau serait un honneur !

Où la société blanche oublierait ses rancœurs !

 

Tant de ghettos, de bidonvilles au nom de la peau !

Tant de drogues, de rackets qui rongent la peau !

Ce noir qui appauvrit ses visages oubliés

D’une société si vantée dans toutes ses publicités !

 

Sur cette profonde injustice sociale, soyez offensé !

Dites aux américains d’ouvrir leur porte aux oubliés !

Jeunes de France, écrivez au gouvernement américain !

Signez une pétition pour abolir le racisme américain !

Duhamel Christine.

 

Voir les commentaires

Parcourir Bergues!

Parcourir Bergues!

Dans toute sa splendeur, sur ses airs sages,

L’autre Bruges du Nord nous invite en son seuil,

Au siège de ses remparts riches de paysages,

Si paisible, si flamande, belle de son accueil !

 

Tant de bombardements n'ont pas empêché

La sauvegarde d'un patrimoine si ancien,

Tant de fortifications pour nous rappeler,

Un moyen-âge usant de ses pouvoirs terriens!

 

La Colme vacillant au coeur des fossés soyeux,

Arrose le pied de l'enceinte sans se gêner,

L'abbaye en ruines atteste de sa tour bleue,

Un culte à Saint-Winoc, fruit d'un beau passé.

 

Sa renommée pour sa gastronomie la rend belle,

Au coeur d'une Flandre coquette et verdoyante,

Garantit de bons moments, au détour de ruelles,

Sur la façade de ses grandes places chatoyantes!

 

Christine Duhamel.

 

Voir les commentaires

Vivre en couleurs.

Vivre en couleurs.

Couleurs, vous me tenez tant et tant!
Je n'aime pas la grisaille, les tons lassants
Vivre en vibrations colorées, cheveux au vent
Longs et rouge pour parler de mon tempérament !


Calme mais vivante aussi, je suis ivre de joie
Même quand la dépression ressurgit parfois,
Silence, il le faut pour plaire aux nobles lois
Mais je ne puis être fausse en ce domaine là!


Les gens hargneux, je les évite au plus, vaut mieux!
Mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut
Surtout quand les lois du mariage ont raison sur tout
Mais il faut toujours écouter  les plus fous d'entre nous!


C'est pour cela que je suis hippie, pour protester!
Cheveux rouges, longs,vêtements vivants,colorées !
L'esprit jeune pour protester sur  les lois décolorées!
Je suis celle que je veux être, pas une soumise révée!


Les oiseaux en liberté, chez moi ,étonnent quelquefois,
Mais je fais ce que je veux, çà ne regarde que moi!
Ma philosophie de la vie peut surprendre aussi parfois
Au moins j'ai une liberté qui offense les jaloux narquois.


Je ne suis ni riche, ni pauvre, je suis bien à toute heure
Pas besoin de richesse pour être au top du bonheur,
Je suis trop hippie pour m'attacher à ce genre de valeur
Par contre mon bonheur est de rêver d'un monde meilleur!


Signée:

Une hippie qui ne se droguera jamais, très écolo et pas envieuse!!!!

Christine Duhamel.

 

Voir les commentaires

MIKIS THEODORAKIS EN CONCERT.

MIKIS THEODORAKIS EN CONCERT.
     En l’honneur de ta musique, de tes poèmes, de tes chansons, je te remercie pour tes messages porteurs de paix et d’amour. Tes débats colériques contre les mauvais coups bas du sarcasme des dictateurs, des hommes politiques véreux, montrent ton idéal pour la liberté d’expression et ton socialisme bien réel. 
                                                                                                  
    Pour ma part, j’aimerais un jour te rencontrer au fil de tes concerts où ton talent d’auteur compositeur ne peut être ignoré. Tant de grâce, d’engouement à travers toutes ces décennies pour diffuser une musique digne du rythme de « Zorba Le Grec » 
                                                                                                         
    L’été 2015, tu as fêté dignement tes quatre-vingt dix années de vie au cœur de la Crète. Il est vrai que la Grèce ne serait pas ce qu’elle est sans cette musique qui surprend le moindre touriste. Le sirtaki ne peut être écarté de cette culture grecque aux mille visages. C’est pour cela que nul ne pourra t’oublier à travers les âges futurs. 
                                                                                                         
    Tes années d’emprisonnement t’ont valu une renommée certaine sous un régime si détestable mais j’aimerais ne plus revoir ces offenses contre les libertés d’expression qui pourraient à nouveau bien apparaître au cœur de nos contrées si la misère fleurit encore et encore. Il est vrai que ta musique parle beaucoup de ces années difficiles, de la mélancolie se glisse parmi tes refrains si ensorcelants, si grandioses !
    Dans l'attente de ta réponse au sujet des prochains concerts, je te prie de croire, Mikis Théodorakis,à mes salutations distinguées.

                            Christine Duhamel.
 


Un lien pour mieux le connaître: cliquez ici
 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>