Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Guiness et Tesla.

    28 février 2019

    Guiness, la tendre, qui de son poil long et soyeux, Caresse les fauteuils de tout son parcours langoureux, Tesla,qui de ses miaulements doux et résonnants se glisse furtivement sous les canapés dormants. Guiness, la princesse de Birmanie, s'étire sans...

  • Sur les traces de Germinal!

    07 juin 2016 ( #Poèmes sur société )

    j'ai des ancêtres qui ont travaillé dans les mines au XIX ème siècle! Emile Zola, jadis, contait sur son siècle sourd, L'histoire des mineurs qui vivaient si en deçà, De la pauvreté, de la soumission sans apparat, Sans pouvoir se déplier de leurs soucis...

  • Maman

    22 août 2016 ( #Didacticielles )

    Ce poème est un hommage à ma mère maintenant décédée depuis 1985. Depuis ma plus tendre enfance, je t’admirais si bonne, si gracieuse De mes petits bras, je t’appelais, je t’enlaçais souvent, si tendrement Dans tes bras si réconfortants, je te sentais...

  • Pour toi Abbé Pierre.

    06 octobre 2016 ( #Didacticielles )

    Un poème que j'ai écrit en janvier 2007! Pour toi Abbé Pierre. Tu servais Dieu comme il le veut, pour le bien Tu étais la cause des opprimés, des sans-logis Tu étais si en colère ce fameux hiver là pour le bien Tu seras toujours le héros des pauvres,...

  • VIVE L' AMIRAL !!!

    04 novembre 2016 ( #Artistes à découvrir )

    Photo extraite de 20Minutes. Amiral, de tout ton énergie, tu te fraies un beau chemin Au milieu des flots, tu diriges avec joie ton Polnavire Poussé par le vent des années, tu connais ton destin Au milieu de tes moussaillons qui fièrement t'admirent!...

  • L'écume des jours.

    31 janvier 2017 ( #Didacticielles )

    Tableau de Paul Cézanne. Poème inspiré du style Boris Vian File le temps des jours ravis Des pommes rougies aux soirs d’hiver Au coin du feu, leur peau durcit Sous le regard des flammes de lumière. La télé crépite au coin du salon Dictant ses paroles...

  • Pire que le verre!

    24 mars 2017 ( #Didacticielles )

    Le train train de la vie quotidienne sous un style Boris Vian! Où te caches-tu donc petit ver ? Sur la table, peut-être sur le verre, Au coin d'un fauteuil, tu m'exaspères, Dans mon lit, tu veux que je te gère. Tu frises les boucles de mes plantes en...

  • Cheminées d'usines....

    22 mars 2018 ( #Poèmes sur société )

    Poème décrivant la vie de Roubaix vers la fin du XIX ème siècle! De ma fenêtre, au dessus des toits de Roubaix, Le paysage me parle de ton industrie grisée Au cœur du textile qui fait sa place d’honneur Parmi ses corons, ses vies haletantes de labeur....

  • Anne Frank.

    11 octobre 2018 ( #Poèmes sur la paix )

    En souvenir des déportés et des victimes du nazisme! A Amsterdam, tu étais déjà si jeune, si pure, De tes treize ans, tu te faisais toute une vie D'écrivain où tu prônais une nouvelle culture, Sur le droit des femmes, des juifs, des soumis. Les joies...

  • Pour toi Papa qui vient de nous quitter.......

    23 octobre 2019 ( #Didacticielles )

    Sous les premiers frimas, je te fleurissais A l’ombre des allées tombales, tu te reposais Tant d’années sans te revoir, sans savoir Sur cette après vie qui nous donnerait l’espoir ! La résurrection est l’apothéose d’une vie ici-bas, L’oubli n’est qu’une...

  • Au pays du soleil levant.

    27 mars 2020

    Sur le chemin de la philosophie, je me suis égarée Entre tes allées de Tori écarlate, je me suis vouée Au milieu de tes temples dédiés, je me suis inclinée Au détour de tes rizières étalées, je me suis évadée. Japon, tu m'as tant fasciné sous tes lampions...

  • Bonne fête Maman!

    06 juin 2020 ( #Poèmes d'amour, #Didacticielles )

    Aujourd'hui je suis venue te voir une fois de plus, Dans la tiédeur d'un après-midi si calme et si posé, Au détour d'un sentier où tant de noms gravés Sombrent sous un long silence des plus retenus . A cet endroit où tu dors depuis tant de temps, je suis...

  • Au seuil de la plaine hongroise...

    03 novembre 2015 ( #Poèmes sur voyage )

    Des terres à perte de vue sans fin, Des herbes folles dans une steppe échaudée, Des troupeaux de bovidés étreints, Des fermes étalées, tel un far-ouest oublié! L'âme du hongrois s'y perd, c'est sûr! Au coeur des champs où les chevaux sages, Finissent...

  • Requiem pour Paris!

    21 novembre 2015 ( #Poèmes sur la paix )

    Pleurs sur Paris, triste est la ville, France en guerre, tant de morts depuis! L'intolérance est devenue rage et bruit, Paris en deuil, s'évertue à revivre tranquille! Bougies, fleurs, chagrins, que dire! Devant l'horreur de ces massacres sanglants! Sous...

  • Comme un goéland.

    11 décembre 2015 ( #Didacticielles )

    Je suis rêveuse dans la sagesse des temps La finesse des vagues se meut en gouttes d'argent La douceur des flots vibre au diapason de l'amour La musique des vagues chante la beauté du velours. Le lancinant va-et-vient lie le sable à la vie, La colère...

  • Aux portes de Malacca!

    08 janvier 2016 ( #Didacticielles )

    Si loin, aux fins fonds de l'orient mystique, Je me suis mise en transe médiumnique, Malacca, je me suis mise à tes pieds, Sous des cieux tropicaux à méditer! Tes temples bouddhistes sont si sculptés, Pavés de bois aux mille couleurs usées L'encens coulant...

  • Ballade pour Ypres.

    16 janvier 2016 ( #Poèmes sur le Nord )

    Les Halles aux draps m’implorent de leur style flamboyant, La place sur laquelle je me suis tue m’invoque en flamand, Les innombrables fenêtres louent les passants aux éternités, La cathédrale Saint-Martin juste derrière glisse ses vérités. Les ruelles...

  • Why don't you?

    21 janvier 2016 ( #Poems in english )

    I needn’t to see your supplies But it seems to me you’re nice, If you go for a walk, can we? Don’t remember you needn’t me? Your life seems to be a wonderful land, Your comments don’t go for a nice land, Face to face, you don’t remember your lips When...

  • Fleurs du mal.

    25 janvier 2016 ( #Poèmes sur société )

    Les trottoirs se laissent aux pluies d’hiver, Les pavés gris s’émoussent sous nos pas, Dur de chanter, il fait si froid l’hiver, Au givre, mes pieds frissonnent de froid. Les lanternes qui éclairent nos chemins N’osent se rebeller sur les idées durcies...

  • Bären von Berlin.

    28 janvier 2016 ( #Gedichte in Deutsch )

    Welcher Bär ist er der Beste? Kein Problem! Sie sind im Fest. Alle Bären der Welt sind in Berlin So farblich in der Mitte von Berlin! Für den Frieden sind sie versammelt, Für die Kinder sind sie auch versammelt Für Berlin sind sie vergnügt, so gut gezeichnet!...

  • Sans Paroles...

    06 février 2016 ( #Didacticielles )

    Que de bla bla parfois autour de soi, Que de mots dits sans écho, sans émoi!! Que de murmures sans relief, sans émotion! Que de lèvres papotantes sans dévotion!!!! Parler pour ne rien dire, ce n'est pas mon cas! Parler aux mauvaises langues, j'évite cela!...

  • Bei uns!

    08 février 2016 ( #Gedichte in Deutsch )

    Wir sind nur eigentlich zusammen Können Sie, bitte, nicht verführen! Das ist kein Eintritt, da seien Sie! Bringen Sie uns einige Fantasie! Wir haben keinen Schlüssel, warum? Türen sind oft geöffnet, gehen Sie herum? Arbeit und Liebe würden bei uns ankommen!...

  • Pluies....

    15 février 2016 ( #Poèmes sur nature )

    Les chants des gouttes frissonnent sur le sol Les pluies de printemps assomment les fenêtres claires Les flaques d'eau se gonflent au rythme de la clé de sol Les fumées d'eau furtives s'élèvent aux grises lumières. Les arbres qui verdissent attendent...

  • Belle Provence....

    18 février 2016 ( #Poèmes sur voyage )

    Comme une carte postale colorée de mille senteurs Je te regarde, Provence, maîtresse de tes ardeurs Sous les rayons de ton soleil imprimés de moire Je te sens si fière de toutes tes belles histoires. Champs de Lavande parcourant les sentiers gardés Par...

  • Das Brautpaar von Lübeck.

    22 février 2016 ( #Gedichte in Deutsch )

    Lübeck ist für sie eine so schöne Stadt Aber wo gehen sie in diese Hansestadt, Zusammen mit diesem schelmischen Hund? Keine Sorge für sie! Sie lieben ihren Hund. Damals waren sie so traurig, so allein! Seit ihrem Treffen, wären sie nicht mehr allein!...

1 2 3 4 5 6 > >>