Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bagdad Cafe.

Bagdad Cafe.

BAGDAD CAFE.

 

Dans le désert lointain des âmes perdues,

Loin des grandes cités de lumière, de labeur,

Sous la rudesse d’un soleil accapareur,

D’un vent sableux cinglant les visages nus,

 

Valises à la main, sans projet, sans destin

Mes pas lourds de chagrin tracent cette route

Tant conquise autrefois, trop utilisée sans doute

Par des conquérants rêvant d’un Far-West lointain.

 

Bagdad Café n’était pas en fait  un vrai mirage

Mais un motel où mon âme déçue s’y réfugiait

Pour oublier les déceptions d’une vie passée

Pour renaître sous un ciel épuré de lourds nuages.

 

Au cœur de ce café si calme, je m’étais imposée

Parmi ses occupants bigarrés au visage bruni

Par une vie dénuée de tendresse, lourde de soucis,

Où les rares visiteurs s’arrêtaient pour un café.

 

Ma passion pour la vie d’artiste redonnait vie

Courage et volonté  à tous ses occupants sans renom,

Faisait de ce lieu, un  joyeux théâtre de renom,

Sous le sourire d’un homme qui devint alors mon mari.

 

Duhamel Christine,

(D'après le film Bagdad Café et un arrêt à ce lieu mythique)

 

Voir les commentaires