Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Héra, ma déesse.

Héra, ma déesse.

Sous ton temple, de mon âme s’effile ma flamme

Oh ! Héra, toi la déesse du foyer, je m’enflamme,

Dans le bois sacré d’Altis, mes yeux s’égarent

Sur les colonnes blanches, Héra, ma belle, gare !

                                                                                     

Dans le dédale circulaire du Philippeion, je te vois

Belle, assouvie de tous tes désirs, je me louvoie

Au chant des Macédoniens, tel le grand Alexandre

Qui de son char, soulève les parterres de coriandre.

                                                                                   

Dans le couloir de la Palestre, je me suis voué

Au creux des bains purifiés, tu t’es dénudée 

Héra, déesse si blanche, si pure, si près de Zeus

Que me promettras-tu au détour du temple de Zeus?

                                                                              

Apollon ne peut me prendre raison de tes seins,

Les jeux olympiques n’attendent que les recoins

La flamme s’allumera devant ta grandeur vouée  

Sous les épreuves, je te serai âme et corps loués.

 

Christine Duhamel.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
F
bonjour,
magnifiques photos et poèmes et merci pour le commentaire
amitiés
fabienne
Répondre
D
La Grèce est un pays que je connais bien et que j'adore ainsi que ses habitants.
T
j'aime bcp la mythologie !!! ;)
Répondre
G
Ce très beau poème inspire le calme et la sérenité tout en nous plongeant dans l'ambiance chaude de la Grèce.
Bisous
guy
Répondre